[Conseil d’écrivain] Les tirets dans les dialogues

Hello les sexy écrivains!

J’entame une nouvelle rubrique sur le blog dans laquelle je vais vous prodiguer mes conseils pour écrivains en herbe. Certes, je ne suis pas au niveau de Stephen King, néanmoins, j’ai déjà acquis un peu d’expérience dans ce domaine.

Ce premier conseil portera sur les tirets que l’on place en début de dialogue.
Lors de l’écriture de mon premier roman, j’ai fait l’erreur d’utiliser des puces. Je me suis donc retrouvée à devoir corriger 230 pages pour retirer manuellement chacune de ces puces! Comment perdre son temps, n’est-ce pas?
Enfin bon, on apprend tous de ses erreurs…

Voici donc la bonne méthode:

Utiliser, impérativement, un tiret cadratin!

C’est quoi ce machin?

Un tiret cadratin est un tiret « plus long »:
—  (tiret cadratin)
– (tiret normal)
Vous voyez la différence de longueur?

Comment « taper » ce tiret?

Sous Word: Alt + Ctrl + signe « – » du pavé numérique
Si vous n’avez pas de pavé numérique, vous pouvez trouver le tiret cadratin dans les caractères spéciaux.
C’est donc relativement simple mais il faut le savoir!

A ne pas faire:

— Utiliser une liste à puces.
— Utiliser des « guillemets ».

Voici donc comment devrait se présenter un dialogue formaté de la bonne façon:
(Extrait de mon roman « Séduis-moi, si tu peux« )

— Vous avez peur de moi?

— Pas du tout mais le fait est que je ne vous connais pas. Je ne sais même pas comment vous vous appelez et…

— Bastian.

— Pardon?

— Je m’appelle Bastian.

J’espère que ce conseil vous aura été utile!

 

Signature_Elodie

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire